«

»

Les résistants africains de Poissy

Monument aux mortsOn est frappé en lisant les récits des combats pour la libération de Poissy du nombre de soldats africains engagés dans la résistance. Il y a tout juste 70 ans, le 21 août 1944 à la suite d’affrontement au centre-ville, les allemands font prisonniers six résistants : Jean-Claude Mary, Georges Constanti, et quatre soldats africains. Ces membres des FFI ainsi que Louis Lemelle, arrêté plus tard, seront fusillés au Chesnay et enterrés sur place. D’où venaient ces africains ? L’histoire n’a pas retenu le nom de ces hommes morts loin de chez eux en combattant les nazis. Pas de tombe à Poissy pour ces résistants, pas de rue à leur nom, seul un soldat sénégalais anonyme figure parmi les fusillés sur le monument aux morts du cimetière de la Tournelle. Il est temps de rendre hommage à ces héros oubliés. Nous proposons de baptiser une voie de Poissy « rue des Résistants Africains ».