«

»

Statue de Meissonier – suite

MeissonierMeissonier doit voir rouge …
À l’évidence, la vérité dérange à Poissy !
Dénoncer une décision précipitée, en expliquer les conséquences négatives n’est pas du goût de notre premier édile ni de ses amis.
La parade trouvée ? Affirmer des contre-vérités ! Et au passage donner de curieuses précisions.
Ainsi, dans Le Pisciacais de juin, le dernier paragraphe de l’article sur Ernest Meissonier (page 19) déclare que la statue du peintre « Installée près du Louvre en 1985, avait ensuite rejoint ses réserves. En 1980, ce musée l’a rendue à la ville qui l’a placée à l’entrée du parc. »
Donc en 1980, l’œuvre est à Poissy tandis qu’en 1985, elle est près du Louvre. Vous suivez ? Qui avait remarqué que la statue avait fait des allers-retours entre Paris et Poissy ? Et quand est-elle revenue définitivement à Poissy ?
Plus grave, le journal municipal affirme que le musée du Louvre « l’a rendue à la Ville ». Mais elle ne nous a jamais appartenu ! Pour preuve, la fiche officielle sur le site du musée d’Orsay : œuvre attribuée au musée du Louvre en 1980, déposée à la ville de Poissy en 1981 par un arrêté de dépôt du 8 avril 1981, affectée au musée d’Orsay en 1986 avec renouvellement de l’arrêté de dépôt le 2 juin de cette même année.
Au conseil municipal du 27 février 2013, des informations avaient été communiquées en public sur l’avis de l’expert venu examiner la statue et sur les exigences liées à sa restauration. Il suffit de se reporter au procès-verbal de la séance. Les élus en responsabilité aujourd’hui étaient présents, et très certainement l’actuel maire qui assistait à toutes ces réunions …
Nous sommes fiers de voir de beaux ouvrages et monuments à Poissy, et sommes convaincus qu’il faut les entretenir pour conserver leur éclat. Mais pas dans n’importe quelles conditions. Notre patrimoine mérite évidemment attention et soins, dans le respect des règles de restauration et de préservation.