«

»

La gestion du conservatoire en question

ConservatoireLe conservatoire de Poissy est sous forme associative depuis sa création en 1964, il y a 50 ans. A ce jour, seuls deux conservatoires de cette importance (1200 élèves) ont ce statut : le nôtre et celui de Metz. Tous deux sont agréés par le ministère, c’est-à-dire dispensent un enseignement reconnu de grande qualité avec des professeurs certifiés.
La direction régionale des affaires culturelles (DRAC, service décentralisé du ministère) demande depuis 2007, que ces établissements adoptent un statut public afin de garantir leur pérennisation, sous menace de retrait de l’agrément. L’échéance est octobre 2015.
Après étude des différentes hypothèses, et compte tenu du rayonnement du conservatoire au-delà de Poissy (Villennes, Orgeval, Chambourcy, etc.), la formule la plus judicieuse, encouragée par la DRAC et soutenue un temps par le conseil général, est l’établissement public de coopération culturelle (EPCC). Il faut au moins deux collectivités locales pour en créer un. Financement public par les collectivités adhérentes, gestion souple car autonome, contrôle par le trésorier payeur général, comme une collectivité territoriale.
Le maire Frédérik Bernard a refusé l’EPCC au motif qu’on ne peut ouvrir de partenariats avec un conseil général et des communes de droite ! … Il préférait pour ces raisons la municipalisation en régie directe.
La qualité de l’enseignement ne devrait pas être mise en cause par un changement de statut du conservatoire, de toute façon impératif. Il reste quelques mois pour mettre tout le monde autour de la table et trouver ensemble la meilleure solution.
Février 2014