Le quartier de Beauregard

Malgré de nombreux atouts, le quartier subit une dégradation qui nécessite une requalification importante du fait de la  détérioration progressive de son bâti et de ses espaces extérieurs.
La rénovation du quartier de Beauregard doit s’inscrire dans le développement global de la Ville. L’enjeu est de renforcer les liens du quartier avec le centre-ville et d’en faire un espace charnière avec les secteurs en mutation (La Coudraie, Poncy, Hôpital, corridor RD113) tout en conservant une identité propre.
Mettre en place une réelle concertation.
Cette rénovation ne pourra se faire en effet sans l’avis et l’implication des habitants. Il sera nécessaire pour cela de mettre en place  des instances de concertation et une maison de projet.
 
Sur le plan urbain, l’objectif est de :
– améliorer le fonctionnement des espaces publics et privés pour faciliter leur gestion. En effet il y nécessité de clarifier le statut et la responsabilité des espaces cela ne pourra se faire qu’avec un partenariat étroit avec les différents bailleurs sociaux du quartier. Lire : ICADE à Poissy, le désengagement coupable d’un bailleur.
La confusion sur le plan foncier contribue à la dégradation des espaces de stationnement et de jeux et entraine des difficultés d’entretien des espaces verts et de l’éclairage sur certains secteurs.
– organiser le plan masse  à l’échelle du quartier pour optimiser les économies d’énergie et limiter les nuisances (sonores, olfactives, lumineuses…).
– adapter le plan masse au tracé des voiries principales et des cheminements pour atteindre une meilleure lisibilité du quartier. 
– recourir à une mixité de l’habitat et à une complémentarité de formes urbaines en alternant les espaces ouverts et bâtis.
– développer la place de la nature dans le quartier en proposant une trame verte reliant les espaces naturels (forêt de St Germain et  Parc Meissonier) et l’installation de jardins familiaux ou partagés.
– valoriser le patrimoine culturel, et en premier lieu la Villa Savoye et intégrer au quartier le projet de pôle culturel,
 
En ce qui concerne la mobilité il est nécessaire de
        améliorer  le réseau et l’accès aux transports en commun en aménageant notamment la voirie pour faciliter et accélérer  le transit des bus.
Encourager l’utilisation des modes doux par des aménagements cyclables et des cheminements piétons.
        réduire la place de l’automobile (stationnement en extérieur, circulation) au profit d’espaces publics sécurisants, généreux et propices au développement de la vie sociale
 
Pour améliorer l’animation du quartier nous devrons
        favoriser et veiller à la bonne intégration des activités économiques dans le quartier.
Redynamiser  le commerce de proximité en améliorant l’accessibilité, l’aménagement et la visibilité des centralités commerciales notamment autour de la place Racine. Réorganiser la place Corneille pour optimiser son fonctionnement.
        s’attacher à associer le quartier avec ses équipements publics notamment scolaires et sportifs  qui actuellement participent  peu à l’animation du quartier. L’objectif est de mieux intégrer ses équipements  dans l’environnement urbain que ce soit l’hôpital, le lycée Le Corbusier, le complexe sportif Marcel Cerdan et à terme le pôle culturel dans le futur à proximité de la villa Savoye.
        Soutenir et développer les actions de la maison de quartier au service de tous les habitants.