La restauration scolaire à Poissy.

Délégation du service public.
La restauration scolaire est un service public qui relève de la compétence des villes. A Poissy ce service est délégué à la Sogeres.
 
Une délégation reconduite en 2011
A l’échéance du contrat de délégation en 2010, il n’y a pas eu de réflexion sur la gestion des cantines. Nous avons regretté cette absence de concertation en effet un retour en régie était envisageable puisque la ville possède une cuisine centrale. Finalement la délégation a été à nouveau attribuée à la Sogeres pour un contrat de 7 ans. Seules deux sociétés ont répondu à l’appel d’offre. On ne peut s’empêcher de penser à une entente entre les 3 multinationales qui se partagent le marché de la restauration.
 
De l’affermage à la concessionSogeres
La délégation s’est étendue puisque le nouveau contrat est une concession. La Sogeres prend maintenant en charge l’entretien voire la construction des équipements de restauration (cuisine centrale, aménagement des salles à manger ou des offices). S’il faut par exemple renouveler l’équipement de la cuisine, pas de problème la Sogeres s’occupe de tout, c’est sans douleur pour le budget d’investissement de la ville mais le prix du repas est majoré pour la durée de l’amortissement. A notre avis cette pratique est contestable puisqu’elle sort du domaine contractuel, enchaîne la municipalité, entame son indépendance et sa liberté de contrôle du service concédé. 
 
La qualité des repas.
Les parents d’élèves se plaignent fréquemment de la qualité des repas avec des difficultés pour le vérifier. La Sogeres possède en effet un service de communication extrêmement performant et bien rôdé. Les menus des écoles de Poissy sont disponibles sur le site internet de la ville. Tout est parfaitement géré par des nutritionnistes et des logisticiens de la cuisine. Ce qui donne une apparence tellement propre et professionnelle que l’on se demande s’il est bien opportun que la municipalité et les parents d’élèves exercent un contrôle sur le la préparation des repas. Pourtant c’est indispensable que Sogeres soit contrôlée c’est d’ailleurs prévu dans le contrat de délégation mais ce n’est pas fait sérieusement.
Nous regrettons le peu de place qui a été fait au repas bio dans les menus du délégataire. lire : Du bio dans ma cantine !
 
L’ouverture du service à tous les enfants.
Il faut continuer l’effort qui a été fait depuis 6 ans pour que toutes les familles puissent envoyer leur enfant à la cantine. Le nombre de repas servis dans les écoles chaque jour est passé de 1400 en 2007 à 2200 en 2012. Il est nécessaire pour cela d’améliorer la capacité des salles à manger. Rappelons qu’au cours des 6 ans passés, 2 nouvelles salles à manger ont été créées (Ecoles Pascal et Montaigne) et que plusieurs réfectoires ont été rénovés et agrandis (Abbaye, Sablons, Foch, Victor Hugo…).
 
 
 
 
Le prix du repas
Les repas de cantine coûtent  aux familles entre 1,15 € et 4,40 € suivant le quotient familial. La Sogeres facture à la ville 8,00 € pour les repas en maternelle et 8,12€ pour les élémentaires. Les repas bio coûtent 8,54€ en maternelle et 8,75 pour les élémentaires.
 
Le budget de la restauration scolaire
La progression importante du nombre de repas servis quotidiennement se traduit par une envolée des dépenses qui ne sont compensées qu’à hauteur de 21% en 2012 par la contribution des familles. Le contrat de délégation n’a pas prévu de diminution automatique du prix de la prestation en fonction du nombre de repas servis. Il est urgent de négocier les termes du contrat de délégation pour stopper l’augmentation de ces dépenses.
 
Nos propositions pour la restauration scolaire
        Impliquer les parents d’élèves dans la commission des menus et dans le contrôle du délégataire.
        Mettre en place un réel contrôle du délégataire (qualité, résultat financier) et réfléchir à un retour en régie de la restauration scolaire.
        Développer la place du bio dans les menus et négocier à la baisse le prix de ces repas
        Négocier une formule de diminution automatique des prix des repas de la Sogeres en fonction de la quantité des repas servis.
        Avoir pour objectif de recevoir tous les enfants à la cantine