La biodiversité dans la ville

Les services que la nature rend à l’être humain

 

La biodiversité, c’est la vie qui nous entoure sous toutes ses formes et l’interaction entre les vivants. Elle est indispensable à tous les processus vitaux et à tous les services fournis par les écosystèmes sur la planète. La biodiversité nous procure en effet chaque jour de multiples services : de l’eau propre pour nous désaltérer, de l’air pur à respirer, des sols fertiles pour cultiver, des myriades d’insectes qui assurent la pollinisation des plantes, etc. Nous avons pourtant tendance à tenir ces services indispensables pour acquis et à ne pas leur accorder beaucoup d’attention. Comme ces services sont en grande partie invisibles à nos yeux ils font rarement le poids dans les décisions de développement et dans les politiques locales.

 

La commune cellule de base de la biodiversité

La commune est l’échelle  adaptée pour agir directement en faveur de la biodiversité. Elle doit intégrer la biodiversité dans sa politique d’aménagement du territoire et dans sa gestion des espaces publics mais aussi en sensibilisant à l’environnement les citoyens et les acteurs de la ville (associations,  élus, entreprises …). La biodiversité est une richesse souvent mal connue des citoyens qui se posent  peu de question sur la fonction environnementale des squares, des parcs de leur ville ou de leur jardin. C’est pourquoi la connaissance de la diversité biologique ainsi que la sensibilisation des citoyens sur ces enjeux doivent être favorisées.

 

Les actions de la commune :

 

Gestion différenciée des espaces publics

Pour gérer son patrimoine naturel, la Ville doit utiliser la gestion différenciée, méthode qui consiste à déterminer pour chaque espace les objectifs de gestion pour l’accueil du public, pour la qualité des espaces verts et l’emploi des intrants.

Il est pour cela nécessaire d’améliorer globalement l’environnement en limitant l’artificialisation, le dérangement des espèces et en favorisant les processus naturels

Il faut également mettre fin à l’utilisation des produits chimiques et par conséquent les pollutions en faisant le choix de laisser certains espaces moins artificiels

Cela passe par la rationalisation des modes de gestion en s’interrogeant sur l’utilité réelle de traitement de certains espaces.

Le partage d’un espace commun

Préserver la biodiversité dans les parcs et jardins publics ne suffit pas, il faut également impliquer la population pour mettre en place une politique territoriale cohérente. A Poissy près de 50 % des foyers disposent d’un espace de jardinage lié à leur habitat principal que ce soit un jardin, une terrasse, un rebord de fenêtre. S’ils ont perdu leur caractère sauvage et ne sont plus adaptés à la faune de « proximité » vivant autour des jardins, ils peuvent offrir un abri pour de nombreuses espèces animales et végétales (papillons, oiseaux, petits mammifères, insectes, plantes) quand leur gestion est orientée en faveur de la biodiversité.

Les jardins partagés et les jardins familiaux mis à la disposition par la Ville doivent également participer à cette démarche en faisant respecter une charte par les utilisateurs et en mettant à leur disposition une assistance par des professionnelles.Le monde agricole du territoire doit également être concerté et associé aux actions en faveur de la biodiversité.lire L’agriculture à Poissy

 

La prise en compte de la biodiversité dans les nouveaux projets urbains.

Les trames verte et bleue (TVB) permettent de créer des corridors écologiques de protection de la biodiversité locale. La trame verte est un outil d’aménagement du territoire, constitué d’espaces naturels et de corridors les reliant ou servant d’espaces tampons. . Elle permet de créer une continuité territoriale en restaurant la nature en ville. C’est ce qui va êtres réalisé à travers le futur quartier EOLES. La révision du PLU devrait intégrer cet outil à l’ensemble du territoire.

La trame bleue renvoie à la gestion des cours d’eaux dans un souci de préservation de la biodiversité.

La gestion des berges de la Seine est un élément clé pour la biodiversité. L’aménagement et le mode d’entretien de ces berges en utilisant des techniques végétales doivent permettent d’influer sur la nature et la diversité des espèces, delutter contre l’érosion, de favoriser l’intégration paysagère de la berge dans la ville et  de faciliter l’accès du public. Pour ce projet la Ville doit travailler en partenariat avec le syndicat intercommunal SMSO (Syndicat Mixte Seine et Oise) dont c’est la mission essentielle.