«

»

La fin des grandes surfaces ?

L’étude réalisée dans le cadre de l’ « atelier national : territoire économique »* sur  le secteur commercial de la RD113 a mis en évidence la fragilité du modèle actuel des grandes  surfaces.

Une situation alarmante.

Le rapport constate notamment que «  la situation économique pour le commerce depuis 2007 est alarmante : La fréquentation des centres commerciaux a baissé de 20% L’indice des chiffres d’affaire en volume des commerces à baissé de 17,8% alors que la hausse des prix est de 5,3% (ICAV –INSEE)».

Cette situation s’explique sans doute par la conjecture économique et l’érosion du pouvoir d’achat des ménages qui affectent les quantités d’achats et impactent les déplacements automobiles mais elle est également la conséquence du développement des achats sur internet et  le changement de comportement dans l’acte  d’achat.

La fuite en avant.

Pourtant, les ouvertures de projets commerciaux s’accélèrent  « on prévoit plus d’un million de m2 en 2014 alors que 2011 a compté 400.000 m2  » de nouvelles surfaces commerciales. L’Île-de-France compte à elle seule un quart de ces projets.

Sur le plan local, le long de la RD113, les surfaces commerciales représentent environ 160.000 m2  et il est attendu dans la région environ 110 m2 supplémentaires (22.000 à Carrières-sous-Poissy, 22.000 à Vernouillet, 69.000 aux Clayes-Sous-Bois).  Cette course à la taille est  préoccupante car elle se produit  alors même que le commerce subit une véritable mutation qui va nécessairement fragiliser les concepts vieillissants et inadaptés. Cette situation laisse entrevoir le risque de développent de friches commerciales qu’il convient d’anticiper.

A la lumière de ce constat on voit mal comment les 50.000 m2 des « terrasses de Poncy » prévus dans le contrat avec UNIBAIL seront viables commercialement.lire Les Terrasses de Poncy (Historique)

 Carte carnet des concepteurs Atelier national « Territoire économiques » 2012

Quelle reconversion ?

La collectivité doit accompagner la grande distribution dans sa nécessaire évolution. La grande distribution  qui s’intéresse de plus en plus au commerce de proximité mais aussi à de nouvelles pratiques de consommation et surtout à d’autres formes de distribution qui émergent  avec l’arrivée des progrès de la logistique et à l’utilisation des nouvelles technologies (e-commerce, drive…).

Nos propositions en matière de commerces :
– Ne pas favoriser les commerces de grandes surfaces en périphérie des agglomérations
– Soutenir les commerces de proximité.

* Cf. Carnet des concepteurs Atelier national « Territoires économiques » 2012 Ministère de l’égalité des territoires et du logement.