«

»

Médiathèque et lecture publique

Accession au savoir, source de plaisir

Si l’on associe volontiers la culture aux spectacles et festivals, il en est un autre versant qui ne s’inscrit pas dans l’événementiel et fait pourtant partie de notre quotidien : les bibliothèques.

Philippe Couzinou

 

 

Gratuite pour enfants et jeunes jusqu’à 16 ans, à partir de 9 euros par an pour les autres, la médiathèque Christine de Pizan ouverte fin 2006, donne accès à une multitude de documents écrits (livres, albums, BD, magazines, journaux) mais aussi CD et DVD. Elle propose aussi aux adhérents 14 postes multimédias avec accès Internet et une borne WiFi. Un trésor culturel !

Longtemps associée à un lieu poussiéreux, réservé à une élite, une médiathèque est plutôt un lieu vivant au public varié. Les bibliothèques constituent le fer de lance des actions menées autour du livre et de la culture de l’Ecrit, mais aussi de la musique, du cinéma et du multimédia, ensemble regroupé sous le titre générique de Lecture publique. Leur rôle est aujourd’hui de favoriser la lecture, de réduire les inégalités dans l’accès au savoir et de favoriser la formation d’un esprit critique. Elles sont un élément essentiel de toute stratégie à long terme en matière de culture, d’information, d’alphabétisation et d’éducation.

 

Principe de laïcité, égalité d’accès et diversité des disciplines

Depuis 2001, l’UNESCO et la Fédération internationale des associations de bibliothèques ont rédigé des principes directeurs pour ces établissements. Il y est rappelé le principe de laïcité, d’égalité d’accès, de diversité des disciplines proposées à tous ainsi que celui de la diversité des opinions et des sources d’informations. Rappelons pour exemple que lorsqu’ en 1997, la municipalité Front National d’Orange a voulu supprimer des rayons certains ouvrages qui ne correspondaient pas à son idéologie, les bibliothécaires ont été les premiers à s’insurger.

Parce qu’elles sont ouvertes au plus grand nombre, les bibliothèques, source primaire d’information, jouent également un rôle essentiel aujourd’hui dans la transmission du patrimoine culturel. Elles représentent un lieu de mémoire et de constitution de notre patrimoine futur. Ce sont aussi des lieux en dehors du diktat des modes et du Marché, et donc luttent contre la désinformation.

 

Vocation universaliste et développement de l’esprit citoyen

Elles représentent encore un outil de formation, contribuant à la réussite scolaire et favorisant l’auto-formation. A Poissy, l’accent est mis sur les ouvrages de FLE (Français Langue Etrangère) pour le public de primo-arrivants. A ce titre, un partenariat lie la médiathèque à une classe de FLE du collège Adrienne Bolland.

Les bibliothèques ont une vocation universaliste et développent l’esprit citoyen. Ce sont enfin des lieux de sociabilité. Quel autre équipement public peut se vanter de rassembler les différentes générations ? La lecture reste un loisir et une source de plaisir. Elle offre évasion, rencontre avec un auteur, découverte de jeux de langage, émotion esthétique, enrichissement des savoirs pratiques. A chacun de butiner selon ses envies et d’y faire son miel.

Si la médiathèque de Poissy attire des habitants de communes alentour (Villennes, Carrières, Orgeval, Aigremont…), on peut regretter que les adolescents ne soient pas plus nombreux. Pourtant, tout est fait pour les inciter à y venir et découvrir la diversité des supports : mangas et BD n’attendent qu’eux ! Sans compter les interventions dans deux collèges de la commune pour y présenter des ouvrages.

L’invitation à la lecture existe aussi hors les murs, notamment vis-à-vis d’un public dit « empêché ». On nomme ainsi les personnes hospitalisées ou en maison de retraite et celles socialement ou culturellement éloignées de l’univers de l’écrit. Les bibliothécaires effectuent le portage à domicile auprès des personnes empêchées physiquement de se déplacer.


 

Initiatives intéressantes

Le conseil régional propose d’accueillir dans certains lycées (Adrienne Bolland à Poissy par exemple) des médiateurs culturels.

 les communes de moins de 10 000 habitants ne disposant pas de bibliothèques. De même, les détenus de la centrale bénéficient de la bibliothèque itinérante du conseil général. La médiathèque a ouvert un partenariat avec Pôle Emploi dans une action « emploi-formation ».