Le Pisciacais, tribune de décembre 2018, Poissy, ville du vélo?

Nous fûmes ravis, à Vivons notre Ville, d’apprendre que Poissy était devenue la ville du vélo, la «petite reine» étant mise à l’honneur grâce au passage du Tour de France. Heureux que les Pisciacais aient pu vivre cet événement sportif de renom, nous soutenons totalement cette formule. À condition cependant qu’elle ne reste pas un pur slogan, un moment opportuniste de communication pour une manifestation exceptionnelle.

Nous suggérons donc de donner tout son sens à l’expression «Poissy ville du vélo» en l’inscrivant dans les projets prioritaires de la municipalité, notamment en créant de nouvelles pistes cyclables en ville. Actuellement, faute de voies dédiées sécurisées, beaucoup de vélos circulent sur les trottoirs mettant en danger les piétons.

Nous déplorons également l’abandon du tracé cyclable sur le pont de Carrières, car les automobilistes se sentaient «insécurisés» par les cyclistes, selon K. Olive (Le Parisien du 3-08-18) !

Au contraire, les villes qui cherchent à réduire la pollution donnent une véritable place au vélo et la présence de pistes cyclables oblige les conducteurs à ralentir. Dans certaines zones, on assiste même à la disparition des trottoirs car la sécurité de l’automobiliste se solde fréquemment par l’insécurité des piétons et utilisateurs de vélos !

Il est temps de mettre en œuvre les préconisations du CODES pour relier par voies douces les points stratégiques de la ville. La voie verte, inaugurée en juillet dernier, en est la première et seule étape. Elle permet d’aller de Saint-Exupéry à La Coudraie en contournant Poissy. Mais il s’agit là d’un usage du vélo pour les loisirs et non de déplacements urbains.

Il conviendrait d’en élargir le principe, d’élaborer un plan d’ensemble, dans une démarche pragmatique et positive, pour multiplier la création de voies douces à Poissy.