Poissy boude-t-elle la Confluence Seine-Oise ?

Le 24 juin 2013, un protocole d’accord  préfigurant le Contrat territorial de développement (CDT) de la Confluence Seine Oise a été signé entre des élus des Yvelines, du Val-d’Oise et l’Etat en la personne de Jean Daubigny, préfet de la région Ile-de-France. Curieusement  Poissy n’était pas représentée à Andrésy à l’occasion de cette signature alors que la ville est un des principaux membres de l’association Confluence Seine-Oise. Il semble qu’il y ait des désaccords sur les objectifs du CDT mais aucun communiqué n’est venu expliquer l’absence du maire de Poissy et ainsi que celui de Conflans-Sainte-Honorine. Lire : Poissy dans la Confluence Seine-Oise.

 On peut supposer qu’ils trouvent que la CDT fait la part trop belle à Cergy-Pontoise  avec le renforcement de son pôle universitaire, la réalisation du futur Centre national de conservation des patrimoines et du coûteux complexe sportif de l’Aren’Ice.

 Vivre sa Ville aimerait connaitre le positionnement des différents maires qui vont se regrouper en communauté de communes dés janvier 2014. Cette intercommunalité, la PAC (Poissy, Achères, Conflans), représentera en nombre d’habitants le quart de la Confluence.

 Que pense-t-il du projet de port fluvial Seine Métropole à Achères qui devrait s’étendre sur 420 hectares ? projet qui est, rappelons-le, conditionné par le percement du canal Seine-Nord et la réalisation de l’A104.

Où souhaitent-ils voir la construction de la gare de la future ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) qui figure dans les projets de la CDT ? en sachant que la commission Duron n’a classé en premières priorités que le traitement de la section Paris- Saint Lazare – Mantes de la LNPN.

Comment reçoivent-ils le fait que la TGO qui devait relier Versailles à Cergy est devenu dans la CDT : une liaison tram-train entre le RER A et le RER C à Saint-Germain-en-Laye ?. Voir l’article  : Grande Ceinture : Concertation TGO

Sont-ils d’accord avec le bouclage de l’A104 qui est considéré comme une priorité du Contrat de Développement Territorial ? Alors que de nombreuses villes situées sur le tracé de l’A 104 se sont prononcées contre une autoroute en milieu urbain et que la commission « mobilité 21 » a classé le projet en secondes priorités. Voir l’article : L’A104 n’est plus une priorité ?

L’absence de communication et d’explication voire de concertation de la part des maires sur ces grands enjeux est regrettable. La future PAC doit s’exprimer autrement que par la politique de la chaise vide.

 Vivre Sa Ville – Juillet 2013