«

»

Le Pisciacais, tribune de septembre 2017 – Rythmes scolaires, avis de précipitation

Comme annoncé victorieusement dans l’un des derniers Pisciacais, Poissy fait partie des rares villes qui repassent à la semaine de quatre jours dès la rentrée de septembre 2017.

En cela, la mairie va dans le sens de la plupart des intéressés, enseignants et parents. Pourtant ceux-ci, consultés lors des conseils d’école fin juin, se sont montrés perplexes et déstabilisés face à cette échéance extrêmement courte, et se sont abstenus. La plupart des familles s’organisent bien en amont pour la garde des enfants, il leur aura donc fallu adapter très rapidement leurs solutions, sans savoir exactement ce qu’allait proposer l’accueil périscolaire dorénavant. Des soucis en perspective pendant l’été !

De nombreux parents, n’ayant pas connu le système précédent, ne pouvaient pas comparer les deux formules. Mais que comparer exactement de toutes façons, la réforme ayant été appliquée au minimum depuis 2014, dans l’attente de son retrait, et donc vidée de sa substance.

Par ailleurs, le maire affirme que la réforme coûte 990 000 € par an à la ville. Malgré des demandes répétées en conseil municipal par les élus minoritaires, ce montant n’a jamais été justifié…

 

Dans les Yvelines, la majorité des grandes villes prend le temps d’une consultation approfondie et de la réflexion.

Le maire LR de Mantes la Jolie a déclaré qu' »il ne faut pas céder à la précipitation« . Il a précisé qu’il ne modifierait rien cette année « afin de ne pas prendre les familles au dépourvu. »

Pourquoi cette attitude de sagesse n’a-t-elle pas été retenue à Poissy ?

 

En espérant tout de même que chaque famille pisciacaise aura pu trouver la solution périscolaire qui lui convient, nous souhaitons à tous une bonne rentrée.