«

»

Le Pisciacais, tribune de septembre 2017 – Les 80 ans de l’hôtel de ville.

Le 12 décembre 1937, le nouvel hôtel de ville de Poissy était inauguré en présence du ministre de l’intérieur de l’époque. Ce fut un événement majeur dans la vie de notre cité. Imaginez : un édifice aussi imposant pour une population de 12 500 habitants et dans un concept totalement nouveau !

Décidée par René Tainon, maire socialiste, cette construction en béton armé se voulait une maison du peuple et des arts, à la gloire du monde du travail.

Au-delà de sa dimension et de son architecture puissante, la conception du bâtiment, logiquement dédié à la seule administration municipale, traduisait une volonté affirmée de placer la culture au cœur de la vie municipale et de valoriser le travail manuel. Quelle ouverture d’esprit ! Quelle vision d’avant-garde, hélas bien oubliée depuis …

Il s’agissait de rassembler en un lieu unique divers services et institutions. Les murs abritaient en effet non seulement la mairie proprement dite, mais aussi le théâtre, la bourse du travail, le siège des syndicats, le commissariat, le tribunal et la perception. Culture et travail se retrouvent étroitement liés, y compris dans la décoration. Le bas-relief de Zadkine au fronton, la fresque de Brenson face à la mezzanine, le triptyque de Pinet dans la salle des mariages en témoignent.

Une salle des mariages conçue comme une église, avec une petite tribune destinée à des musiciens pour « permettre de donner au mariage civil l’importance d’une cérémonie ».