«

»

Interventions des élus de VNV au conseil municipal du 22 mai 2017

Délibération n°5

SEANCE DU 22 MAI 2017                                                                   5

SERVICE / DIRECTION RAPPORTEUR Mécénat, partenariats culturels et projets patrimoniaux Finances Madame Fatiha EL MASAOUDI

OBJET : Parrainage de SUEZ EAU France SAS en faveur de la Fête de l’eau 2017

Afin de promouvoir les activités sportives aquatiques et de mieux faire connaître les équipements sportifs de la Ville auprès des Pisciacais, la commune organise la première édition de la fête de l’eau à la piscine des Migneaux le 9 juin 2017.

Tout au long de la journée, des activités sportives telles que des baptêmes de plongée, des animations en collaboration avec les associations sportives sont au programme et la fête s’achèvera par la projection d’un film à regarder assis dans des bouées. A cette occasion, la Ville de Poissy souhaite faire oeuvre de pédagogie en prodiguant des conseils sur la prévention des risques en matière d’activités sportives tels que la nécessité de boire de l’eau pendant l’effort physique.

Sollicitée par la Ville de Poissy, SUEZ EAU FRANCE SAS souhaite parrainer cette manifestation en offrant 200 gourdes qui seront distribuées gratuitement aux participants dans le but de favoriser l’hydratation du sportif pendant son activité physique.

Le parrainage de SUEZ EAU FRANCE SAS s’élève à 800 €.

Comme la législation le veut en matière de parrainage, SUEZ EAU FRANCE SAS reçoit en retour de son parrainage des contreparties de la Ville de Poissy, dont la valorisation est équivalente au montant de sa participation financière. Il s’agit de contreparties de communication et de visibilité, à savoir l’insertion du logotype de SUEZ EAU FRANCE SAS dans l’exposition et dans sa communication de l’événement via les différents supports qui seront produits pour l’occasion.

Ce parrainage va être contractualisé par une convention entre la Ville de Poissy et SUEZ EAU FRANCE SAS où sont inscrits entre autres l’objet et la durée du partenariat, le montant et les modalités du parrainage, ainsi que la liste des contreparties.

La Ville de Poissy remercie une nouvelle fois SUEZ EAU FRANCE SAS pour son implication à ses côtés sur des projets événementiels et patrimoniaux.

Intervention de Jeanne Pothier – Vivons notre Ville :

Cela fait très longtemps que la piscine des Migneaux organise chaque année une journée d’animation pour faire découvrir les sports aquatiques et les plaisirs liés à l’eau, comme les initiations à la plongée.

La promouvoir en la baptisant la « fête de l’eau », pourquoi pas.

Chercher un parrain à la manifestation est assez naturel. Solliciter en l’occurrence Suez Eau France SAS, délégataire de la Ville pour l’eau est plutôt sympathique.

Cependant, nous sommes un peu surpris qu’une entreprise aussi importante qui brasse des millions, ne participe qu’à hauteur de 800 €. Ce petit geste lui permettra en revanche d’avoir son logo sur tous les supports de communication de l’opération. Un joli coup de pub pas cher !

Au-delà de ce propos quelque peu sarcastique, puisque la Ville lance donc la fête de l’eau, une manifestation dans le domaine du sport, nous proposons des fêtes dans le domaine de la culture. La fête de la musique se déroule déjà dans notre commune et c’est très bien. Nous suggérons de célébrer aussi, comme dans de nombreuses villes, la fête du livre. Cela peut aussi se décliner en fête de la danse, ou du théâtre, ou de la voix, autant d’événements qui ont trouvé leur place dans bien d’autres communes.

Nous voterons pour cette délibération.

 

Délibération N° 15

SEANCE DU 22 MAI 2017                                                                     15

SERVICE / DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES RAPPORTEUR Monsieur Vincent-Richard BLOCH  

OBJET : Actions hors les murs du service des bibliothèques à la suite de la fermeture de la médiathèque.

La médiathèque Christine de Pizan est fermée depuis le 17 mars 2017 à la suite d’un incident technique. La Ville fait le nécessaire pour rouvrir le plus rapidement possible en faisant appel à des organismes indépendants spécialisés (Centre scientifique et technique du bâtiment).

Le principe de précaution a été appliqué et les agents du service des bibliothèques ont été redéployés.

Afin de poursuivre ses missions de service public dans le champ de la lecture publique, le service des bibliothèques propose une programmation hors les murs de ses actions habituellement réalisées au sein de la médiathèque, sur d’autres sites municipaux ou privés.

Il propose ainsi des actions dans les Maisons de Quartier (club Péguy, Clos d’Arcy, Vanpoulle, Centre social André Malraux), à la Source, mais aussi des lieux privés comme le café Le Batignolle.

Des actions sont proposées vers le jeune public dans les crèches (Graine d’étoile, le Petit prince, les Myrtilles, les petits poissons, St Louis, Tipitow), dans les locaux de la Protection Maternelle Infantile, et au sein du Relais Assistantes Maternelles.

Par ailleurs, les accueils de classes habituellement organisés à la médiathèque se déroulent désormais au sein des écoles de Poissy (Abbaye, la Bruyère, Péguy, St Exupéry, Victor Hugo).

Le service propose également plusieurs actions autour du livre et de la musique au Centre médicopsycho-infantile la Souris verte.

Pour le public des aînés, des actions sont proposées à la Maison bleue, la RPA, la maison de retraite Eleusis.

La mise en œuvre de ces actions hors les murs est l’occasion de toucher des publics n’ayant pas l’habitude de fréquenter la médiathèque. Ces actions renforcent ainsi les missions de développement de la lecture, en particulier auprès des publics empêchés (enfants malades, etc.).

Quatre conventions (convention type jointe) ont pour objet de fixer, pour l’année 2017, les modalités de collaboration entre la Ville de Poissy et les partenaires (Centre médico-psycho-infantile la Souris Verte, le café le Batignolle, le Centre de la Protection Maternelle Infantile, ainsi que la Résidence ELEUSIS).

Intervention de Jeanne Pothier – Vivons notre Ville :

La fermeture de la médiathèque depuis le 17 mars dernier est un nouveau coup dur pour cet équipement culturel majeur de notre commune. D’autant qu’il intervient après une première fermeture de plusieurs mois l’été dernier.

Lui permettre de poursuivre ses missions malgré de telles contraintes est une volonté que nous approuvons totalement.

Les bibliothèques et médiathèques constituent en effet le principal vecteur du livre et de la culture de l’écrit, mais aussi de la musique, du cinéma et du multimédia.

Chacun sait aussi combien ces missions sont importantes par leur rôle joué en faveur de la réduction des inégalités dans l’accès au savoir, et de la formation d’un esprit critique. Elles nécessitent donc un soutien appuyé de la part de la Ville.

Profiter de ces incidents techniques pour aller à la rencontre de nouveaux publics, est également une résolution à laquelle nous souscrivons pleinement.

Les lieux retenus pour les actions hors les murs de la médiathèque sont pertinents.

Le partenariat avec la librairie du Pincerais est ancien et profitable à tous.

La tenue d’un café littéraire au Batignolle, déjà lieu culturel dans la ville par l’organisation régulière d’expositions, de concerts, de cours d’arts plastiques, nous paraît une bonne initiative.

Nous espérons une réouverture très rapide de la médiathèque. Il est toutefois à craindre que, malgré ces actions hors les murs, une partie de ses usagers n’y revienne pas.

Aussi nous demandons solennellement que la médiathèque bénéficie dès la rentrée 2017, d’un effort financier significatif afin

– non seulement de retrouver une ligne d’acquisition semblable aux exercices budgétaires précédents,

– mais aussi pouvoir proposer à nouveau des animations culturelles (films, concerts, conférences, etc.) pour un retour plus rapide du public

Car rien ne remplacera jamais l’établissement par lui-même. Aller dans les écoles permet certes, de proposer directement des livres aux enfants, mais ne peut se substituer au plaisir de la découverte par les petits d’un lieu de culture ouvert et riche. Il en est de même pour tous les autres publics.

Nous demandons aussi que les mesures hors les murs actées ce soir, s’inscrivent dans la durée et deviennent pérennes. Ce serait dommage d’avoir éveillé des envies et de ne pas y donner suite.