«

»

Tangentielle Ouest concertation complémentaire – avis déposé par VnV

Vivons notre Ville contre le tracé urbain dans Poissy

TGO phase 2Vivons notre Ville confirme son opposition au nouveau tracé de la Tangentielle Ouest phase 2, présentant un tram-train qui traverse Poissy de la gare de Grande Ceinture à Achères-Ville en passant par la place de l’Europe. Comme nous l’avons déjà écrit dès 2014 sur notre site (lien http://vivonsnotreville.com/?p=592) notre association considère ce projet inutilement coûteux par rapport aux avantages qu’il prétend apporter.En effet, cette proposition induit une dépense supplémentaire de 120 millions d’euros, (s’il n’y a pas de dépassement, ce qui est fortement improbable) pour en final ne desservir que deux quartiers de la ville (La Bruyère et Rouget de l’Isle/Saint-Exupéry) sans même un arrêt au Technoparc, un des poumons économiques de la ville où sont implantés de nombreuses entreprises, le lycée Charles de Gaulle et des centres de formation. Rappelons que de nombreuses voix en ont fait la demande lors des réunions publiques.

Si Vivons notre Ville est depuis toujours favorable aux transports en commun et aux modes de circulation douce tels que le vélo, elle ne peut soutenir ce nouveau tracé irrationnel à de multiples égards.
- Les deux stations supplémentaires en centre-ville vont allonger le temps total de transport, pour faire gagner quelques minutes dans leur trajet vers la gare RER aux habitants de l’est ou du nord de Poissy, alors que le but initial de cette liaison était la rapidité entre les pôles de St Quentin/Versailles et Cergy. But initial déjà dévoyé par le diverticule de St-Germain-en-Laye qui double les temps d’attente au delà de St-Germain,
- Le projet de passage des rames en centre-ville va engendrer de lourds travaux, de multiples nuisances sur des axes importants de Poissy ainsi que de nombreuses expropriations traumatisantes pour les familles qui auront à les subir.
- Les rampes et virages à angle droit prévus ralentiront et donc aggraveront le trafic déjà très dense. Pour minimiser les destructions du bâti actuel, les éventuels tronçons à voie unique (par exemple boulevard Gambetta) obligeront les rames à s’attendre pour emprunter la voie.
- Selon les hypothèses présentées par le maître d’ouvrage pour le boulevard Gambetta, soit chaque usage de la voirie aura son site dédié (voies séparées pour le tram, les voitures, les cyclistes, les piétons) et cela nécessitera une emprise au sol très large, soit seul le tram se déplacera en site dédié et il y aura partage des voies pour les autres usagers (cela impliquera une « zone trente », ralentissant de fait la vitesse des tram-trains et des voitures, pour d’évidentes raisons de sécurité).
- L’annonce de 4 minutes supplémentaires sur le temps de parcours de la Tangentielle est irréaliste et contredit l’objectif originel de liaison rapide entre Versailles et Saint-Quentin au sud et Cergy au nord. Par ailleurs, loin de fluidifier la circulation, cet itinéraire risque de provoquer de nouveaux encombrements et augmenter la pollution dans notre centre-ville.
- Ce tracé urbain ne répond pas au souci de desserte des différents quartiers de la ville que l’on attend d’un tramway : en effet, les quartiers de Beauregard (près de 8 000 habitants), de La Coudraie, de Béthemont et la zone de Poncy en sont exclus.
- Le transfert de la circulation du boulevard Robespierre vers le boulevard de l’Europe, espéré par tous les habitants, n’aura pas lieu du fait de l’emprise du tram-train réduisant l’espace disponible sur la voie.

Vivons notre Ville demande instamment le retour au tracé initial, avec une seule station de type tramway sur le site de l’ancienne gare, respectant ainsi l’esprit de cette Tangentielle entre le nord et le sud du département, mais également un autre plan de circulation, avec des quartiers réellement connectés par des transports collectifs, un développement des pistes cyclables, des navettes rapides, des zones 30, pour une amélioration de la vie quotidienne des Pisciacais.