Intervention au Conseil Municipal du 30 mai 2013

Délibération N°9

CONCOURS RESTREINT DE MAITRISE D’OEUVRE POUR LA CONSTRUCTION D’UNE ECOLE ELEMENTAIRE

Je prends la parole ce soir au nom des élus de Vivre Sa Ville pour dire que cette école est un très beau projet. Nous sommes fiers d’appartenir à une équipe municipale qui est à l’initiative de la construction d’une nouvelle école à Poissy en particulier sur ce secteur.

L’ouverture de l’école évitera à plus de 250 enfants de se retrouver matin, midi et soir dans les bus de ramassage scolaire avec ce que cela entraine comme complication pour les familles et énervement pour les enfants. L’ancienne majorité a raté deux fois l’opportunité de doter ce secteur de la ville d’une école élémentaire.

D’abord en 1983, le foncier était réservé, les plans était faits mais pour d’obscures raisons le projet n’a pas vu le jour. La seconde occasion manquée se situe à l’époque de la construction de plus de 1000 logements sur les secteurs de la ZAC Foch et de la ZAC Perret
L’intention est belle mais la programmation de cette école et sa situation nous posent question et ceci pour plusieurs raisons

D’abord parce que le projet tel qui nous est présenté est un gaspillage d’espace. Le foncier de la Ville est un bien commun très précieux. Si nous avions dû acheter les terrains, l’école aurait sûrement été plus compacte. Comment expliquer qu’une école de 12 classes avec un centre de loisir puisse s’étaler sur 1,3 Ha et occuper trois terrains de football, ce qui va nécessiter la création de nouveaux équipements pour l’entrainement du club de Poissy sur le site du stade de la Maladrerie. Nous sommes sûrs qu’en optimisant l’utilisation de l’espace il aurait été possible de sauver au moins un terrain de football.

Les performances énergétique de la futur école ne sont pas au niveau des engagements de la ville inscrits dans le Plan d’action d‘énergie durable (PAED) adopté ici même il y a un peu plus d’un an. La construction prévue ne respectera que la réglementation en vigueur alors qu’en avril dernier nous avons voté l’inscription du projet au fond de financement européen FEDER pour une construction BEPOS, bâtiment à énergie positive qui sera la norme en 2020. Cette norme n’a hélas pas été intégrée au cahier des charges du projet, pas même sous forme d’option. Je rappelle que la collectivité va devoir faire face à une augmentation conséquente du prix de l’énergie et que de construire avec des normes ambitieuses aujourd’hui permettra de faire des économies de frais de fonctionnement demain.

 

L’emplacement de l’école au coeur du quartier Saint-Exupéry ne nous parait pas avoir été bien choisi. A notre sens, cette école devrait être tournée vers l’extérieur et partagée par les différents quartiers, neufs ou anciens, du secteur en participant ainsi au désenclavement du quartier Saint-Exupéry. Il faut éviter à tout prix que s’installe un sentiment d’enfermement et de mise à distance. Cette situation entraîne également des difficultés d’accès qui vont nous obliger à créer une nouvelle voirie dont l’impact budgétaire n’est pas négligeable.
Ce projet aurait du faire également l’objet d’une réflexion sur la mutualisation des locaux. Au moment où s’amorce de profonds changements dans les rythmes scolaires, il nous faut imaginer de nouveaux usages des infrastructures qui sont sous utilisées à certains moments de la journée ou de la semaine.

Enfin et surtout il est très regrettable que nous n’ayons pas pu en débattre en interne malgré de vaines tentatives de ma part et que la concertation avec les habitants annoncée dans certaines publications de la Ville n’ait pas pu être mise en place. Nous sommes persuadés que le cahier des charges en aurait été changé.
Je le répète cette école est un beau projet et la proposition retenue du cabinet d’architecture A5A nous parait tout à fait intéressante compte tenu du cahier des charges qui lui a été remis. C’est ce cahier des charges qui est en cause ainsi que l’étude de programmation fonctionnelle réalisée en amont. Ces documents n’ont pas été à la hauteur des enjeux.

Pour toutes les raisons que je viens d’évoquer nous abstiendrons lors du votre de cette délibération.

Je vous remercie de votre écoute.

Jean-Paul Hédrich
Adjoint au maire
délégué à l’urbanisme, aux équipements publics