EOLES, renommé « Rouget de Lisle », ne sera pas un écoquartier.

EcoquartierLa majorité municipale a choisi de rebaptiser le quartier EOLES du nom de Rouget De Lisle, censé symboliser la devise du peuple français : Liberté, Égalité, Fraternité. L’intention de rappeler les valeurs de la République est tout à fait louable particulièrement au moment où notre pays traverse épreuves et doute. Mais nous ne sommes pas persuadés que Rouget De Lisle soit le personnage idéal pour incarner ces valeurs. En effet, après avoir composé la Marseillaise, il est devenu royaliste et a écrit pour Louis XVIII l’hymne « Vive le roi » !

Quoiqu’il en soit le choix du nom est secondaire, l’important est de créer un écoquartier capable d’apporter une qualité de vie exceptionnelle à ses futurs habitants et de relier d’une manière harmonieuse le quartier de Saint Exupéry au centre-ville. Mais le maire a oublié les objectifs contenus dans l’acronyme EOLES : un Espace d’Ouverture et de Liens, Écologique et Solidaire. Il a abandonné l’ambition d’obtenir le label Écoquartier. Pourtant Poissy était une des quatre villes des Yvelines à avoir franchi le premier pas de la démarche en signant la charte Écoquartier. Il a renoncé à l’engagement de la charte de mener une politique d’aménagement durable qui est la clé de l’épanouissement des citoyens.

Sans label, « Rouget De Lisle » ne pourra pas devenir un écoquartier.
C’est une occasion manquée de contraindre les promoteurs à créer un quartier respectueux de son environnement et de ses ressources, construit pour durer et évoluer en concertation avec ses habitants. L’espoir s’envole de voir à Poissy l’avènement d’un urbanisme apte à anticiper et à s’adapter aux changements climatiques.
Message décevant et démobilisant à quelques semaines de la COP21, la conférence de Paris sur le climat.

 Engagement_charte