Le paradoxe d’Azalys

Le traitement de nos déchets

 

Mise en service en décembre 1998, Azalys est au coeur du dispositif de gestion des déchets des 15 communes du SIDRU. Exemplaire sur les plans technologique et écologique, faisant le choix des normes européennes les plus drastiques en matière de respect de l’environnement, la certification lui a été décernée en 2001.

Depuis peu la Région possède la compétence de planifier la gestion des déchets.

Dans ce cadre le plan régional d’élimination des déchets ménagers et assimilés (PREDMA) a été récemment mis en place avec pour objectif entre autres de diminuer de 25% les déchets incinérés d’ici 2019.

Le prix à la tonne s’envole 

Ce plan pose problème à M. Lamy, maire de Saint-Germain et président du
SIDRU qui gère le traitement de nos déchets. En effet le tonnage en provenance des quinze communes du syndicat ne représente déjà plus que 55% de la capacité d’incinération d’Azalys et va en diminuant.

L’entreprise Novergie doit importer des ordures pour rentabiliser l’usine mais le prix à la tonne s’envole et atteint aujourd’hui 97,31 € HT. Pourtant le tarif appliqué aux communes adhérentes n’est que de 91,50 € HT, le reste est compensé par une part fixe sous forme d’une cotisation de 8 € par habitant qui devrait passer à 9 € en 2010.

Cette forme de subvention à l’incinération pratiquée par M. Lamy est en contradiction avec le Grenelle de l’environnement et le PREDMA qui ont pour objectif la réduction des tonnages à incinérer.

Il faut inverser cette logique

Le SIDRU doit rebâtir sa politique budgétaire en pratiquant la transparence des coûts d’incinération et en cessant d’avoir recours à des emprunts toxiques pour gérer sa dette.

Cette fuite en avant de M. Lamy est dangereuse pour nos finances locales et pour notre environnement.

Il faut exiger la vérité sur le prix des traitements, inciter les syndicats à se regrouper pour plus de cohérence de gestion, mettre en place la redevance incitative sur l’ensemble du territoire francilien comme le prévoit le PREDMA, accompagner les collectivités à la fermeture à terme des incinérateurs en développant les filières de compostage et de méthanisation, processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence d’oxygène.  

 

 Azalys se visite !

Inscriptions par téléphone auprès de Mme Laluque (en semaine de 8h00 à 12h et de 14h à 17h).

Centre de Traitement et de Valorisation

des Déchets AZALYS Lieu-dit « Les Bouveries »  78955 Carrières-sous-Poissy

Tél. : 01 30 06 30 30 – Fax : 01 30 06 30 40

Un dossier d’information du public, très complet (consultable auprès du service Environnement de la mairie de Carrières) est par ailleurs établi chaque année par Novergie Ile-de-France et le Sidru : il dresse le bilan d’activité d’Azalys et dessine ses perspectives futures.

PREDMA : Plan régional d’élimination des déchets ménagers et assimilés

SIDRU : Syndicat intercommunal pour la destruction des résidus urbains

Jean-Paul Hédrich  – Janvier 2010