«

»

Le parking de la mairie cédé à un promoteur.

ImmeubleMairie1Karl Olive vient de signer une promesse de vente au profit du groupe Nexity pour le terrain de 2 300 m2 situé derrière la mairie. Le promoteur privé prévoit d’y édifier un ensemble immobilier de 80 logements et de 950 m2 de locaux d’activités avec un parking souterrain sur deux niveaux. Il s’agit de fait d’une pure opération immobilière.
Le choix du promoteur n’a fait l’objet d’aucune mise en concurrence ce qui aurait pu dissiper toute suspicion de favoritisme. Curieusement le prix du foncier, fixé à 4,06 M€, se situe en dessous de l’estimation des Domaines (4.5 M€).
On peut regretter que la SEMAP – présentée jusqu’à présent par le maire comme le « fer de lance des aménagements de la ville » – ne soit pas, nous explique-t-il, en capacité de conduire cette opération.

Un programme de promoteur
Il n’y aura pas de logements sociaux, pourtant le Programme Local de l’Habitat de Poissy recommande une proportion de 25% de logements locatifs sociaux dans les opérations de plus de 40 logements à l’exception des quartiers d’habitat social, avec pour objectif une répartition équilibrée des HLM dans la ville. Le maire n’en a que faire, sa seule concession sociale est de prévoir 16 appartements à prix maîtrisé « jusqu’à 20 % en dessous du marché ». En fait Nexity a fixé pour ces logements un prix de 4 600 € le m2 soit moins de 10% inférieur au prix de l’accession libre, pas vraiment un cadeau pour les primo-accédants !

Une bonne idée rejetée
La construction d’un pôle administratif derrière la mairie était une excellente idée. Mais l’objectif, annoncé par le maire, de regrouper les différents services de la mairie dispersés dans plusieurs locations ne pourra pas être atteint. En effet, une fois les locaux affectés aux anciens combattants et au commerce prévu dans le programme de Nexity, il ne restera qu’environ 600 m2 de bureaux, trop juste pour accueillir les 900 m2 des services techniques, sans parler du service de l’urbanisme et du CCAS. Il faudra également trouver un espace pour remplacer les 70 m2 du magasin du théâtre Molière qui va disparaître dans l’opération.

ImmeubleMairie3Un gros souci de parking
Le projet immobilier ne prévoit pas de nouvelle offre de stationnement public en centre-ville. Non seulement les 40 places promises par Karl Olive lors de la campagne des municipales ne seront pas construites mais le parking ne sera plus accessible au public durant les week-ends.
Le parking privé se situera au premier niveau avec moins d’une place de stationnement par logement. L’espace du deuxième sous-sol permettra tout juste de reconstituer l’offre existante pour les agents de la mairie. Le prix que Nexity facturera cet équipement à la Ville n’a pas été divulgué.

L’intérêt général est-il bien défendu dans cette opération ? La leçon du passé a-t-elle été retenue ? On peut en douter, les conditions suspensives de la promesse de vente ne mettent pas la Ville à l’abri d’un scénario similaire à celui de « l’immeuble de la place de la République » où la mairie avait dû reprendre l’opération après le retrait du promoteur. L’opération s’était soldée par des pertes de plus de 10 MF supportées par la Ville. La chambre régionale des comptes s’était d’ailleurs émue de cette gestion désastreuse.