«

»

Le maire supprime des aménagements cyclables à Poissy.

KO_cyclable2Triste nouvelle pour les cyclistes pisciacais. Le maire a commencé à supprimer des voies cyclables dans la ville. La rue Jean Bouin est la première à avoir fait les frais de cette décision consternante. La bande cyclable de cette rue a été remplacée par du stationnement pour les voitures. Cet aménagement avait été mis en place il y a 4 ans à l’occasion de la rénovation de la rue comme le prévoit le code de l’environnement*.
Les doubles-sens des rues Georges Constanti et des Fauvettes vont bientôt suivre et être rayés de la carte des aménagements cyclables de Poissy. (voir la carte ci-dessous)

JeanBouin

Rue Jean Bouin : AVANT

JeanBouin2

Rue Jean Bouin : APRES

Une politique à contre-courant
Comment expliquer ces décisions sans concertation ni même information ? Comment comprendre cette politique qui va à l’encontre de celle de la majorité des villes même de droites comme Bordeaux, Nice ou encore Marseille ? Ces collectivités poursuivent, à des degrés divers, leur développement en limitant l’espace alloué à la voiture en ville, afin d’encourager le « report modal » en direction des modes moins encombrants et moins polluants.

Justifié par de mauvaises raisons
Le maire trouve ces aménagements cyclables « accidentogènes » alors qu’il n’y a eu aucun accident impliquant des cyclistes dans ces rues. Cette impression de dangerosité du double-sens cyclable n’est pas confirmée par les statistiques. Une évaluation réalisée par la Prévention routière dans plusieurs villes qui ont mis en place ce dispositif – Grenoble, Lille, Strasbourg – montre qu’il n’y a pas d’augmentation du nombre d’accidents, ni de leur gravité. Dans les rues étroites, on constate même un plus grand respect mutuel entre automobilistes et cyclistes et des vitesses moindres.
L’autre argument mis en avant pour ces suppressions est que les aménagements cyclables ne mènent nulle part. Pourtant la cohérence des réseaux cyclables relève de la responsabilité du maire c’est même l’esprit de la loi qui recommande la mise en place d’itinéraire pour les cyclistes*.
En fait ces suppressions témoignent d’une profonde méconnaissance de la mobilité urbaine et des modes actifs. Elles ne sont dictées que par des considérations électoralistes à courte vue.

Une concertation indispensable
ClubVCLe club des villes et territoires cyclables, auquel Poissy a adhéré, est en mesure d’apporter son expérience et son expertise pour aider le maire à mettre en place une politique des déplacements à vélo dans notre ville. Les Pisciacais utilisateurs quotidiens de la bicyclette doivent être aussi concertés. La solution ne passe sûrement pas par la suppression des aménagements cyclables existants. Le maire semble en avoir pris conscience tardivement et annonce maintenant vouloir mener une réflexion pour de « vraies voies douces » à laquelle il veut associer nos élus. Il n’est jamais trop tard pour bien faire mais quelle perte de temps et d’argent !
Bien entendu Vivons Notre Ville, qui a des idées et des propositions en la matière, répondra présent à toute sollicitation de la mairie.

Lire aussi : « A vélo dans Poissy » et « Poissy, ville cyclable ?« 

*Article L228-2 du Code de l’environnement : « A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe ».

 

CARTE DES AMENAGEMENTS CYCLABLES A POISSY

Legende carte