Du flou dans la carte scolaire de la nouvelle école.

Cartescolaire0Pas de décision
Étrange conseil municipal que celui du 7 avril !
Les élus étaient appelés en principe à définir la carte scolaire de l’école Nelson Mandela mais rien n’a été tranché. À leur arrivée, les membres du conseil ont découvert sur leur table 3 cartes scolaires présentées comme 3 hypothèses de travail sans autres données pour alimenter leur réflexion (voir cartes ci-dessous). Après que le maire, des membres de l’opposition et l’élue déléguée à l’éducation se soient exprimés, le débat a été clos sans vote et sans qu’aucune décision ne soit prise. Nous ne connaissons pas à ce jour le choix de l’équipe municipale. Le vote de la carte scolaire est reporté au prochain conseil le 18 mai !

Pourtant, il y a urgence !
Les parents doivent inscrire leurs enfants aux activités périscolaires avant le 18 avril. Les enseignants sont dans l’incertitude et doivent s’inscrire pour leur nouvelle affectation entre le 10 et le 23 avril. L’éducation nationale doit avoir le temps de faire les commandes et de préparer la rentrée de septembre. Ce manque d’anticipation ne permet pas d’appréhender sereinement la rentrée 2015 pour l’école Nelson Mandela mais aussi pour La Fontaine et Molière.
Le maire rejette la définition tardive de la carte scolaire sur l’éducation nationale… Rien n’empêchait de mener une réflexion en amont, en commission municipale par exemple, puisque le maire savait depuis une année la nécessité de définir le secteur d’affectation de la nouvelle école.

À notre avis,
L’objectif de cette carte doit être d’assurer la mixité sociale, la proximité avec le domicile, la sécurité et de bonnes conditions de travail pour les enfants.
Il est par ailleurs important pour les familles que la carte scolaire de l’école Nelson Mandela soit la même que celle de la maternelle Saint-Exupéry afin d’éviter les complications d’acheminement des enfants dans des lieux différents
Pour atteindre ces objectifs nous sommes favorables à l’élargissement du périmètre scolaire de ces deux écoles vers des secteurs de la ville plus proches géographiquement de l’école Mandela que du groupe scolaire des Sablons. Nous manquons d’éléments chiffrés et de statistiques qui ne nous ont pas été fournis en conseil municipal pour nous prononcer sur les différentes hypothèses de la mairie. Cela implique de toutes façons de sécuriser la traversée du boulevard Robespierre et de l’avenue de Pontoise par des feux tricolores et de mettre en place des lignes pédibus.
Il est d’autre part important de soigner l’image et la réputation de l’école Mandela pour en faire une école d’excellence et attractive afin d’éviter les dérogations.

Modifications des cartes scolaires de La Bruyère et de Victor Hugo
Nous avons rappelé à l’occasion de ce débat qu’il était également nécessaire de modifier la carte scolaire de La Bruyère pour anticiper l’arrivée d’habitants dans les nouvelles constructions le long de la ligne Grande Ceinture dont les enfants sont destinés à aller dans les écoles élémentaires de La Fontaine et de Molière voire la maternelle Foch.
Une réflexion doit être menée aussi sur la carte scolaire de l’école Victor Hugo qui est saturée et qui pourrait être déchargée au profit du groupe scolaire des Sablons.

Cartescolaire1

Cartescolaire2

Cartescolaire3