Tram 13 Express (anciennement TGO) – Enquête publique du 8 janvier au 9 février 2018.

Les détails de l’enquête publique nous sont maintenant connus : elle va constituer un moment décisif pour sauver le tracé initial et échapper aux nuisances du tracé urbain.

L’AFPI, Association Favorable au Projet Initial dont VNV est adhérente, vous livre tous les détails du déroulement de l’enquête et suggère bon nombre d’idées qui peuvent être insérées dans vos interventions auprès de la commission. Prenez connaissance des éléments contenus dans le document et participez à cette enquête : si vous ne voulez pas du tracé urbain, c’est le moment ou jamais d’agir et de faire agir autour de vous ! Si nous manquons cette étape, il sera beaucoup plus difficile de lutter…

 » Chers adhérents

Nous vous rappelons qu’une commission d’enquête a été mise en place, en vue de l’enquête publique complémentaire qui aura lieu du 8 janvier 2018 au vendredi 9 février inclus et qui aura pour objet d’émettre un avis sur les avantages et inconvénients du tracé initial par rapport au tracé urbain du tram à Poissy. C’est à la suite de cet avis que le Préfet prendra une décision sur le caractère d’utilité publique de l’un ou l’autre tracé.

Cette étape de la procédure est donc d’une extrême importance. Nous vous rappelons que vous pouvez consulter le dossier d’enquête publique sur le site internet du projet : http://tram13-express.fr , sur le site du registre électronique : http://tram13.express.phase2.enquetepublique.net ou en mairie. Nous devrons nous faire entendre par la commission d’enquête et ne manquerons pas de faire valoir nos arguments.

Afin de renforcer notre position, il est important que les adhérents de notre association participent individuellement à cette enquête publique sur plusieurs supports possibles :

  • sur le registre électronique : http://tram13.express.phase2.enquetepublique.net
  • en mairie, sur les registres papier
  • lors des permanences de la commission d’enquête qui auront lieu en Mairie de Poissy salle 313
    • samedi 27 janvier 2018 de 9h00 à 12h00
    • lundi 5 février 2018 de 14h30 à 17h30
    • vendredi 9 février 2018 de 14h30 à 17h30
    • jeudi 1er février 2018 de 16h00 à 19h00
    • samedi 20 janvier 2018 de 9h00 à 12h00
  • lors de la réunion publique du jeudi 11 janvier 2018 à 19h30 au Théâtre de Poissy
  • par courrier adressé à la présidente de la commission d’enquête, Mme Marie-Claire Eustache, à la mairie de Poissy

Quel que soit le mode de participation que vous choisirez, il sera bien entendu le bienvenu, et nous vous en remercions par avance. Toutefois, un avocat habitué à ce type de procédure nous indique que le courrier à la présidente de la commission est le mode de participation le plus efficace, car il permet d’avoir des réponses écrites de la part de la commission d’enquête. Ces réponses pourront éventuellement être utilisées ultérieurement, le cas échéant, en vue de procédures contentieuses.

Si vous partagez notre point de vue et si vous en avez le temps, nous vous serions donc très reconnaissants de préparer un courrier totalement rédigé par vos soins, reprenant vos interrogations et inquiétudes relatives au projet du tracé urbain.

Nous vous rappelons ci-dessous dans le désordre des questions et soucis que génère le tracé urbain ; vous pourrez vous en inspirer si vous le souhaitez et bien sûr ajouter tout sujet qui vous intéresse et/ou vous inquiète :

1) Pourquoi traverser Poissy sans vraiment desservir la ville (centre ville = Hôtel de ville, marché, centre de sécurité sociale, non desservi) ? Quartiers Bethemont-La Bidonnière, La Coudraie, Beauregard-Racine, Migneaux, Clos d’Arcy, Hôpital, non desservis.

2) Pourquoi ne pas étudier la mise en place de navettes autonomes entre Poissy Grande Ceinture et Poissy RER pour la traversée de Poissy ?

3) Pourquoi appeler ce tracé EXPRESS, alors que le trajet entre Versailles et Cergy-Pontoise sera notoirement allongé s’il traverse Poissy ?

4) Quel sera l’avantage pour tous ceux qui aujourd’hui se rendent à St Germain en Laye en bus ? Avec le tracé urbain, ils devront changer de tram à St Germain Gde Ceinture.

5) Pourquoi attendre 2026, voir plus tard, pour la réalisation du tracé urbain alors que les délais sont bien plus courts avec le tracé direct ?

6) Le STIF prétend : 37000 habitants desservis – 20% de circulation en moins ; sur quelles données objectives reposent ces hypothèses ?

7) Quelles sont les protections acoustiques prévues ? (bruit – vibrations)

8) Comment seront compensés les impacts négatifs sur la forêt de St Germain ?

9) Le tracé urbain nécessiterait d’abattre 273 arbres dans la ville de Poissy. Comment seront compensés ces dommages sur l’environnement pisciacais ?

10) Quelles sont les solutions prévues pour la circulation automobile dans Poissy et notamment bld Gambetta, place de l’Europe (trafic en augmentation en provenance de Carrières sous Poissy) ?

a) pendant les travaux (note de VNV : durée prévue 5 ans, 2021-2026)

b) quand le tram sera opérationnel

11) comment peut-on envisager, dans le cadre d’un nouveau projet tant vanté, que le bld Gambetta reçoive sur la même voie cyclistes et automobilistes ?

12) Pourquoi ne pas retravailler l’option d’un arrêt du tram à Achères Chêne Feuillu ? Il faut rappeler que cet arrêt permettrait de desservir le Technoparc (entreprises et lycée), alors que le tracé urbain ne le permet pas.

13) Pourquoi retenir l’hypothèse du tracé urbain alors que celle du tracé initial coûte moitié moins ?

14) Le tracé urbain entraîne la nécessité d’effectuer des travaux d’assainissement sur le parcours envisagé. Ile de France Mobilité (ex STIF) ne prend pas en charge ces travaux. Quel montant représentent-ils et qui en assurera le financement ?

Les problèmes ci-dessus évoqués reprennent l’essentiel de nos arguments en faveur du tracé initial. Mais nous vous encourageons vivement à en rapporter d’autres que nous aurions omis.

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations.

Notre secrétaire-adjoint Claude HOSTEN se tient à votre disposition et nous vous indiquons son adresse mail : hosten.claude@wanadoo.fr

Nous comptons sur votre mobilisation car l’enquête à venir sera un moment clé dans le choix par le Préfet de l’un des deux tracés. Nous vous remercions pour votre participation. Cordialement

Le Bureau (de l’AFPI)

Rappel : une pétition est ouverte pour défendre le tracé initial contre le tracé urbain, si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas participer à l’enquête publique, faites entendre votre voix par ce lien :

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/tram-13-express-sauvons-trace-direct/35544

Conférence de presse du 27 septembre 2017

Les articles publiés :

Le Courrier Des Yvelines 04 octobre 2017

La Gazette 20 octobre 2017

 

 

 

 

 

Les vœux en image de VnV

Intervention des élus de Vivons notre Ville au conseil municipal du 18 décembre 2017

Délibération 23 : Relocalisation de la fourrière : convention de partenariat financier pour la prise en charge des études préalables au déplacement de la fourrière intercommunale de Poissy

« Vous le savez, nous n’avons jamais été favorables au projet PSG sur le site de Poncy. De plus, il était supposé ne rien coûter à la commune. Or nous constatons que, rien que pour la relocalisation de la fourrière, il y aura 162 k€ d’étude, 2 ha de foncier à acheter, des travaux de reconstruction dont on nous dit qu’ils sont estimés à 2,8 M€. Certes, vous avez annoncé que des recettes équivalentes sont à prévoir. Mais elles ne sont pas précises (on nous explique que les recettes fiscales, par exemple, sont difficiles à quantifier) et personne n’a la certitude qu’elles couvriront l’intégralité des dépenses… Pour ces raisons et dans un souci de cohérence, Vivons notre Ville s’abstiendra sur cette délibération. »

 

Reprenant la parole après l’intervention d’Éric Falzon, le maire a cru bon d’informer le conseil que le recours déposé par Vivons notre Ville avait été perdu, ajoutant « le tribunal a reconnu l’absence de faute de la part de la Ville ».

Or il s’agit là d’une interprétation totalement fausse du jugement rendu !

Vivons notre Ville avait déposé un recours pour excès de pouvoir en juillet 2015, suite à l’interdiction du maire d’autoriser, le samedi 6 juin de cette année-là, une petite manifestation festive sur la place des Capucins à l’occasion des 20 ans de l’association.

Le maire avait prétexté, quatre jours avant la manifestation projetée, l’occupation de la place par le Salon auto-moto.

Constatant, photos datées à l’appui, que la place était vide le samedi après-midi, le recours a été formulé auprès du tribunal administratif.

Le jugement rendu le 29 septembre dernier rejette la requête de Vivons notre Ville sur le fait que « ces photographies ne suffisent pas, à elles seules, à établir que la place était inoccupée entre 15h30 et 18h30 ».

Le tribunal ne s’est donc pas prononcé le bien-fondé du refus du maire. En revanche, il a rejeté toutes les conclusions de la Ville, notamment une demande d’indemnité à l’encontre de Vivons notre Ville.

Le Pisciacais, tribune du 14 décembre 2017 – Des tournois inter-quartiers de la culture pour les jeunes de Poissy

Les jeunes de nos quartiers ont récemment participé à des tournois de foot. C’est une initiative sympathique qu’il faudra renouveler.

Il est toujours bon, en effet, de stimuler le dynamisme, l’énergie, la joie de vivre des jeunes. Aussi, afin de ne pas rester dans le seul domaine du sport et faire participer les filles, cruellement absentes des premières rencontres, nous proposons des tournois culturels.

Nous suggérons d’organiser des épreuves de poésie ou de slam en lien avec les médiathèques et la librairie du Pincerais, des matchs d’impro avec les associations de théâtre amateur, des joutes oratoires ou musicales accompagnées par le conservatoire, des expressions en art plastique et photographique, des « radio-crochets » avec le concours des maisons de quartier, des « battles » de danse hip-hop, très en vogue ces derniers temps comme le Waacking, la Break-dance ou encore l’Électro, né en Île de France.

La culture offre un immense éventail de possibilités. Elles permettent de stimuler l’imagination, faire de belles découvertes, concrétiser ses envies, se montrer audacieux et pertinent, s’enrichir des autres.

Offrons à nos jeunes des confrontations culturelles de ce type, aidons-les à surmonter leur timidité, parfois leurs angoisses, encourageons-les à partager leurs plaisirs, invitons-les à se dépasser pour mieux cultiver la confiance en soi.

Au-delà de ces propositions très concrètes pour un mieux vivre ensemble et en ce mois de décembre, Vivons notre Ville a une pensée particulière pour tous ceux qui endurent la misère, la guerre, la faim, la maladie, la solitude. Puisse la solidarité être au rendez-vous pour que les fêtes de fin d’année apportent du réconfort à tous !

hppt/vivonsnotreville.com

Les niouses

Les niouses de décembre 2017

Les niouses de novembre 2017

Les niouses d’octobre 2017culture

Les niouses de septembre 2017

Les niouses de juin 2017

Les niouses de mai 2017

Les niouses d’avril 2017

Les niouses de mars 2017

Les niouses de février 2017

Les niouses de janvier 2017

Tram 13 Express, anciennement TGO phase 2

L’association AFPI-TGO, un collectif et 3 autres associations dont Vivons notre Ville ont rédigé une lettre commune au préfet pour réclamer le respect du tracé initial et sa mise en service rapide, dans le respect de l’intérêt général. Le diverses interconnexions, voulues par St Germain et Poissy pourraient se faire avec des solutions plus innovantes et moins coûteuses que le tram-train comme par exemple des navettes électriques autonomes qui circulent déjà à Lyon.

Le courrier au Préfet – mai 2017

La lettre a été signée en présence de la presse :

L’article du Courrier des Yvelines du 24 mai 2017

 

inquiétude au niveau du débranchement aux abords de l’école Péguy :

Le tracé urbain voulu par le Maire de Poissy sera une catastrophe pour la ville, à commencer là où il doit quitter la voie ferrée au ras de l’école Péguy pour arriver  au niveau de la chaussée boulevard Lefebvre et s’incruster ensuite dans le boulevard Gambetta. Imaginez ce que va être la traversée du bvd Lefebvre ; 2 trams par tranche 10 mn aux heures de pointe, qui coupent la circulation automobile ET PIETONNE ! Il va falloir bien éduquer les nombreux enfants qui fréquentent cet axe pour aller ou revenir des écoles, collèges ou lycées afin qu’ils respectent bien les feux leur interdisant le passage !

N’est-il pas évident que l’ancien tracé, réutilisant la voie ferrée existante et le pont au dessus de l’avenue, s’impose par son bon sens !

source du plan : DOSSIER D’OBJECTIFS ET DE CARACTERISTIQUES PRINCIPALES (DOCP)COMPLEMENTAIRE VARIANTE DE POISSY – Page 80

Une nouvelle consultation publique doit s’ouvrir fin 2017, il est important que vous y donniez votre avis. RIEN N’EST ENCORE DECIDE tant que M. Le Préfet n’a pas reconnu l’utilité publique du tracé urbain.

Des idées pour remonter la « Maison de fer »

MaisondeFer1Le conseil municipal, lors de sa séance du 22 juin 2015, a autorisé le maire à déposer un permis de (re)construire la « Maison de fer ». L’objectif est de sauver ce patrimoine architectural pisciacais inscrit aux monuments historiques, abandonné par les services de l’État, dont la ruine rouille depuis la tempête de 1999 à deux pas de l’hôpital. Beau projet que nous soutenons à condition de trouver les mécènes prêts à payer les 2 M€ de travaux et éviter de mettre à mal le budget de la ville. En savoir plus »

Pour un pont de Poissy mieux sécurisé

PontPoissyChaque jour, le pont de Poissy est emprunté par des milliers de personnes, sans aménagement sérieux pour les piétons et cyclistes, ni panneau de limitation de vitesse, alors même que cet endroit est très accidentogène. Ce pont est la seule voie d’accès vers la gare RER pour les habitants de la boucle de la Seine en attendant la construction de la passerelle.

L’antenne Poissy Seine-Aval de l’association Mieux se Déplacer à Bicyclette (MDB) a lancé une pétition en réaction à l’inertie des élus du conseil départemental des Yvelines pour que soit réaménagé le pont de Poissy afin d’améliorer la sécurité notamment celle des cyclistes et des piétons. En savoir plus »

Le maire supprime des aménagements cyclables à Poissy.

KO_cyclable2Triste nouvelle pour les cyclistes pisciacais. Le maire a commencé à supprimer des voies cyclables dans la ville. La rue Jean Bouin est la première à avoir fait les frais de cette décision consternante. La bande cyclable de cette rue a été remplacée par du stationnement pour les voitures. Cet aménagement avait été mis en place il y a 4 ans à l’occasion de la rénovation de la rue comme le prévoit le code de l’environnement*.
Les doubles-sens des rues Georges Constanti et des Fauvettes vont bientôt suivre et être rayés de la carte des aménagements cyclables de Poissy. (voir la carte ci-dessous)
En savoir plus »

Made in local : et si le local était la solution ?

MadeinlocalNous conseillons vivement aux décideurs qui seront en charge de l’économie dans la future communauté d’agglomération de Seine Aval de lire « Made in local ». Car le local jouera un rôle central dans l’économie de demain. C’est la thèse que développe dans son livre Raphaël Souchier, spécialiste des réseaux de coopération entre collectivités, universités et entreprises.

Les bienfaits de l’économie locale
L’économie n’est pas que mondialisée, elle est aussi une matière vivante, faite de proximité et de solidarité. Mais dans bien des domaines, les logiques de la mondialisation régentent notre quotidien avec ce que cela entraîne comme dérives pour notre nourriture, notre énergie, notre santé, notre argent…. En savoir plus »

Baguette ou café en attente

La solidarité des petits riens…

BaguetteA Poissy depuis le  samedi 7 mars !

L’idée nous vient de Naples où la tradition du « caffé sospeso » est une institution depuis plus d’un siècle.

De quoi s’agit-il ?
Une personne entre dans un bar, commande un « caffé ristretto » bu sur un coin du zinc et en règle deux dont un « caffé sospeso » à destination d’une personne qui ne pourra se l’offrir. Depuis mai 2013 ce concept s’est rapidement répandu en Europe et hors de ses frontières (1) (Québec, Amérique latine…). Dans l’Hexagone, il a été repris sous l’appellation « Café en attente ». En savoir plus »

TGO : Le tram-train dans les rues de Poissy, quel avantage ?

TGO Gare Grande-CeintureAvis favorable de la commission d’enquête.

Le 29 septembre, la commission d’enquête a finalement rendu un avis favorable au projet de la Tangentielle Ouest phase 2. Il est bien précisé que cet avis ne porte que sur le tracé qui a fait l’objet de l’enquête publique. Bien évidemment la commission ne s’est pas prononcée sur le tracé urbain réclamé par le président du Conseil général et le maire de Poissy. Une étude de faisabilité du tracé à travers Poissy est en cours de réalisation à l’initiative du STIF. On devrait en connaître le résultat avant la fin de l’année.

En savoir plus »

La carte de la vidéosurveillance à Poissy

Carte cameraLa délibération N° 6 du conseil municipal du 29 septembre a présenté aux élus les 48 emplacements des caméras de vidéosurveillance qu’il est prévu de déployer dans Poissy. C’est une délibération d’attente puisque les caméras promises pour septembre ne seront pas installées avant 5 à 6 mois. Les emplacements ont été, nous a dit le maire, définis par le bureau d’étude Altétia à partir des cartes de la criminologie pisciacaise. Il faudrait connaître le rapport de ce bureau d’étude pour bien comprendre l’utilité de certaines caméras en des lieux où il ne s’est jamais rien passé de répréhensible. 

En savoir plus »

Le Pisciacais, tribune du 30 octobre 2017 – Tram 13 express, un projet nommé enfumage

Non, le tram 13 express n’a d’express que son nom. Préférez-vous vous rendre à la station RER de St-Germain par un bus direct ou 2 trams avec correspondance ? Soyons clairs : Vivons Notre Ville est favorable à l’amélioration des transports en commun, au développement des circulations douces et à la réduction de la place de la voiture. C’est pour respecter ce principe que nous optons pour le tracé initial, le plus logique.

À en croire la lettre d’information – de propagande – n°7 de la Région ou le magazine du Conseil départemental, le projet de tracé urbain ne présenterait que des avantages. Ces argumentaires n’évoquent pas ce qui fâche par rapport au projet initial :

– le surcoût de 120 à 150 millions d’euros ;

– l’allongement du temps de trajet d’au moins 4 minutes avec les 2 arrêts en plus ;

– les 3 années supplémentaires de mise en œuvre, repoussant la mise en service à 2026.

Comment se forger un avis éclairé sans mettre tous les éléments sur la table ? Une enquête publique complémentaire sera ouverte avant la fin de l’année. La lettre de la Région indique page 7 : « Les avis et suggestions recueillis permettront d’éclairer la décision de la commission d’enquête […] sur la pertinence des deux tracés et d’aiguiller ainsi le Préfet dans son choix de variante de tracé à déclarer d’utilité publique ».

Tous les Pisciacais sont invités à y donner leur avis.

La liaison rapide nord/sud du département (entre St-Quentin/Versailles et Cergy) reste primordiale. C’est pourquoi nous déposerons un avis en faveur du tracé initial, plus économique (la voie ferrée existe), plus rapide (2 arrêts en moins) et moins long à voir le jour. Notre future qualité de vie se décide aujourd’hui. Informez-vous et venez donner votre avis. Plus d’informations sur vivonsnotreville.com

Eric Falzon et Jeanne Pothier

Les camions ne rentrent plus dans le quartier de la Coudraie !

Vendredi 1er avril dès 6h du matin, des habitants de la Coudraie ont bloqué l’accès au quartier. En savoir plus »

Tangentielle Ouest concertation complémentaire – avis déposé par VnV

Vivons notre Ville contre le tracé urbain dans Poissy

TGO phase 2Vivons notre Ville confirme son opposition au nouveau tracé de la Tangentielle Ouest phase 2, présentant un tram-train qui traverse Poissy de la gare de Grande Ceinture à Achères-Ville en passant par la place de l’Europe. Comme nous l’avons déjà écrit dès 2014 sur notre site (lien http://vivonsnotreville.com/?p=592) notre association considère ce projet inutilement coûteux par rapport aux avantages qu’il prétend apporter.En effet, cette proposition induit une dépense supplémentaire de 120 millions d’euros, (s’il n’y a pas de dépassement, ce qui est fortement improbable) pour en final ne desservir que deux quartiers de la ville (La Bruyère et Rouget de l’Isle/Saint-Exupéry) sans même un arrêt au Technoparc, un des poumons économiques de la ville où sont implantés de nombreuses entreprises, le lycée Charles de Gaulle et des centres de formation. Rappelons que de nombreuses voix en ont fait la demande lors des réunions publiques. En savoir plus »

Les niouses de mars 2016

 

 niouses mars 16

 

Le printemps n’apparaîtra au calendrier qu’à la fin du mois, mais de jolies petites fleurs ouvrent déjà leur corolle …

L’actualité culturelle à Poissy et ses environs est, quant à elle, toujours aussi intense !

 

spectacle humoristique organisé par le club Saint-Exupéry  

« Pour réfléchir aux grandes questions qui se posent à l’humanité … »  avec le professeur Kiddonk Sysnetoua 

vendredi 4 mars, 20h, espace Claude Vanpoulle, 40 rue Saint-Sébastien, à Poissy

 – Fest noz      niouses coup de coeur

En savoir plus »